Search
Generic filters
Exact matches only

INTERVIEW N°11 Une Femme Ada, Animatrice culturelle à développeuse web

0
0
7 mois ago

Ancienne Animatrice culturelle, aujourd’hui développeuse web Junior chez Vuble et lauréate Huawei Talent Numérique 2017, Niakalé Keita a un parcours exemplaire et une belle reconversion professionnelle. Comme vous savez chez Helloada nous sommes fiers de faire découvrir de telles histoires.

Helloada. Merci Niakalé d’avoir accepté de répondre à mon interview. Tout d’abord, Quel est votre parcours universitaire et comment avez-vous découvert le développement web ?

Niakalé. Mes études sont très éloignés de ce que je fais aujourd’hui. Après le collège, j’ai été orienté vers un BEP Carrière Sanitaire et Sociale puis passé un BAC Sciences Médico-Sociales. Durant ses années d’études, j’ai effectué des stages en milieu hospitalier qui m’ont permis de réaliser que je ne souhaitais pas travailler dans ce domaine.

J’ai ensuite passé un BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse de l’Education Populaire et des Sports) option animation culturelle. Ce qui m’a permis de travailler en tant qu’Animatrice culturelle dans une association pour enfant pendant 8 ans.

Fin 2015, je décide de quitter l’association pour de me réorienter mais je ne savais pas vraiment quelle voie choisir.

Un an plus tard, je reçois un mail de pôle emploi qui me présentais la Web@cadémie, une école gratuite au sein d’Epitech qui propose une formation de 2 ans pour devenir développeur web. 

La particularité de cette formation, c’est que la Web@cadémie effectuait les sélections pour sa première promotion Ambition Féminine (promo constituée de 80% de Femme et 20% d’hommes) et qu’il n’y avait pas besoin d’avoir fait de grandes études pour candidater, juste de la motivation et de l’appétence pour l’univers informatique.
Après les phases de sélections difficiles, de 3 semaines de piscine, j’ai été accepté !

Helloada. Vous êtes développeuse web chez Vuble, depuis combien de temps et quels sont vos missions au quotidien ?

Niakalé. J’ai été recruté chez Vuble en tant que développeuse web junior il y a 6 mois.
C’est une startup qui propose une solution innovante destinée aux annonceurs et publicitaires. Mes missions au quotidien sont la résolution de bug, le développement de nouvelles fonctionnalités et l’amélioration de la solution.

Helloada. En tant que femme, avez-vous rencontré des difficultés pour obtenir ce poste ou au contraire vous avez été encouragé ou sollicité ?

Niakalé. Malgré le fait que le monde du numérique recrute beaucoup, j’ai eu un peu de difficulté à trouver un poste de développeur car il y a souvent un décalage entre les offres d’emploi et l’attente réelle des entreprises. Je me suis souvent entendu dire « Vous avez un profil trop junior » alors que l’annonce était pour un profil junior !

Pour le poste que j’occupe actuellement, je dirai que j’ai été encouragée car il est vrai que beaucoup d’entreprises tech cherchent à avoir une parité dans leurs équipes.

Helloada. Vous êtes Lauréate Huawei Talent Numérique 2017, Bravo ! Parlez-nous de cette expérience ?

Niakalé. Le programme Huawei Talent numérique permet à des étudiants du monde entier de venir passer deux semaines en chine pour découvrir la culture chinoise, et de découvrir les dernières innovations technologiques sur le campus Huawei.

Durant mes deux années de formation à la Web@cadémie, j’ai eu l’opportunité de participer à ce concours où fallait présenter une solution technologique innovante sur le domaine de la santé, de l’éducation, de l’environnement ou des sciences et autres…

Originaire du Mali, le village de mes parents où ils bénéficient rarement d’électricité. Pour le concours j’ai donc pensé à une batterie connectée qui se recharge grâce à l’énergie dégagé par un vélo, ce qui permettrait d’alimenter le village en énergie, il suffit de déposer sur une station toutes les batteries ainsi chargées.  

La première semaine, nous étions à Pékin avec les Lauréats du Danemark. On a eu des cours de mandarin, des cours de calligraphie chinoise, et on a pu visiter la Cité Interdite, le Palais d’été et la muraille de Chine.

La deuxième semaine, nous étions à Shenzhen en immersion dans le campus de Huawei et nous avons visités le centre d’innovation et assistés à des cours sur la télécommunication.

Niakalé. Une super expérience ! Pour finir, quels conseils donneriez-vous à celles qui souhaitent devenir développeuse web ?

Niakalé. Mes conseils seraient de ne pas avoir peur d’essayer et de se tromper car c’est en faisant des erreurs qu’on apprend, utiliser au mieux les ressources fournies par internet on y trouve beaucoup de cours et de tutoriels pour continuer à apprendre et de considérer les langages de programmation comme n’importe quelle autre langue qu’on souhaite apprendre.

Helloada. Merci infiniment à Niakalé de nous avoir partagé son parcours et sa visite du campus de Huawei en chine.

0

Laisser un commentaire