Search
Generic filters
Exact matches only

Interview n°13 Une femme Ada, Aide soignante puis assistante de gestion à développeuse web

0
0
6 mois ago

Après quelque années en tant qu’Aide soignante, Adam décide d’évoluer professionnel vers un métier tertiaire. Ni une ni deux elle passe un BAC ES puis un DUT en GEA et tout cela en candidat libre ! Persévérante et ambitieuse elle se lance ensuite à la conquête du numérique. Aujourd’hui récompensé par sa résilience et son courage, elle est diplômée en tant que développeuse web dans l’une des plus grande SS2I Française.

Helloada. Merci Adam d’avoir accepté de partager votre histoire. Quel est votre parcours universitaire et comment avez-vous découvert le développement web ?

Adam. J’ai un parcours atypique, jeune et sans trop d’intérêt pour l’école, je décide de suivre mes amis pour le lycée, où j’obtiens un BEP sanitaire et social, en 2006. Par la suite, mes ambitions ne changent pas beaucoup, je continue de suivre mes amies pour faire un BAC Science Médico Sociale.  Mais cette fois-ci, ça ne passe pas je n’avais pas le niveau. 

En 2014 je décide de passer le concours d’aide-soignante. Ce diplôme m’a permis d’être enfin prise pour mes compétences. Puis je travaille un certain temps, sans toutefois être satisfaite de moi. Je récents un besoin d’indépendance et d’accomplissement. Mais il est difficile en France d’être prise au sérieux sans diplôme, ni réseau. 

Alors, je reprends le chemin de l’école que j’avais quitté il y a 9 ans et je décide de passer un BAC ES en candidat libre que j’obtiens après un travail difficile. Le BAC en poche, je prends confiance en moi et continue mon parcours avec un DUT GEA (gestion des entreprises et des administrations). Cette formation pour adulte est parfaite pour moi, elle m’a permise d’acquérir les bases de la compta et de la gestion d’entreprise.  10 mois plus tard, je suis diplômée, ce qui me permettra de décrocher mes premiers contrats.

Au fil de mes expériences et de mes rencontres, je m’intéresse aux mondes de l’Internet et du développement, persuadée qu’il s’agit d’un marché d’avenir. Et c’est à ce moment-là que je vois passer une annonce Pôle Emploi pour une formation de développeur web : il faut absolument j’y aille. La présentation de cette formation me convainc que j’ai les qualités pour cette formation et que c’est une voie dans laquelle je veux m’engager et m’accomplir. La formation qui aurait dû être gratuite me coûte finalement 6000€ pour 5 mois, à cause d’un souci administratif. Je réfléchis longuement avant de me décider d’investir dans ma propre formation.

J’enchaîne donc les intérims pour financer ma formation. Je ne vous cache pas que j’ai bien galéré pendant la formation mais j’ai persévéré. A la fin des 5 mois de formation j’étais à la recherche d’un stage que je n’ai pas réussi à décrocher. Finalement, mes recherches me mènent vers une nouvelle formation de 3 mois avec Sociale Builder en un partenariat avec un SS2I et à la clé un CDI en fin formation.  Aujourd’hui la formation est terminée et je suis en poste et très contente de faire ce métier.

Helloada. Vous avez été formé chez social builder. Quel est votre point de vue sur cette formation ? Est-ce accessible pour une personne qui débute ?

Adam. Social Builder est une startup sociale qui construit la mixité et l’égalité femmes-hommes dans les métiers du numérique. Ils mettent à disposition des intervenants de qualité et d’exception afin que nous soyons compétents à la fin de la formation. Il est vrai que j’avais acquis une expérience technique lors de ma formation de développeuse web mais je vous rassure mes compétences n’est pas suffisante. D’ailleurs lors de cette formation il y avait des personnes qui n’avaient jamais fait de code et qui sortaient d’étude complètement opposée comme biologiste, analyste ou encore en poste en tant ingénieur agroalimentaire. Je recommande les formations Sociale Builder qui sont très enrichissantes.

Helloada. Vous travaillez actuellement dans l’une des plus grande boite SS2I en France, c’est une belle opportunité et pas donné à tout le monde en fin de formation, quels sont vos objectifs pour la suite de votre carrière? 

Adam. Oui, j’ai eu de la chance car la formation faite avec sociale builder était en partenariat avec cette SS2I. Aujourd’hui je suis très contente, très bien entouré et je ne regrette rien.  J’espère bien évoluer et maîtriser un périmètre assez large de mon métier car par la suite je souhaiterais être à mon compte.

Helloada. Pour finir, avez vous des conseils à donner? Que vous auriez voulu avoir avant de commencer la formation en développement web ?

Adam. Se former soi-même sur les sites comme code academy ou encore openclassrooms. Dans notre métier, il y a une grande part d’auto-formation et d’autonomie. Étudier toutes les écoles qui propose la formation et surtout sondé les anciens élevés.

Ce que je veux que l’on retienne, c’est que je ne connaissais pas du tout les métiers du web ni celui de développeuse web. Aujourd’hui, j’ai la liberté de pouvoir travailler en tant que salarié ou être à mon compte. Sans compter que ce métier m’ouvre les portes vers l’international. Parfois quand je vais sur internet avec mon téléphone, je ne sais pas vous mais moi j’ai plusieurs pages web d’ouverts. Ce que je me dis c’est que derrière chaque page il y a une ou plusieurs personnes qui ont  développé cette page. 

Helloada. Merci infiniment à Adam pour ce beau témoignage, à la fois très personnel et enrichissant, qui nous l’espérerons aidera plus d’une à franchir le CAP de la reconversion professionnel vers le numérique.

0

Laisser un commentaire